Le FAU de PEYRE Commune de PEYRE-EN-AUBRAC en Lozère

.

Entre Massif Central et Méditerranée, la Lozère se situe au carrefour des régions Auvergne, Midi Pyrénées, Rhône Alpes et Languedoc Roussillon dont elle fait partie.

Commune nouvelle de Peyre en Aubrac

Aujourd’hui ouverte et proche de toutes les grandes capitales régionales que sont Montpellier, Toulouse, Clermont-Ferrand, la Lozère connait un regain d’attractivité.

 

« Le Gévaudan était une province française qui a existé jusqu’à la Révolution. À cette date, le Gévaudan est devenu le département de la Lozère, lequel suit sensiblement les mêmes frontières. »

 


 

 

 Fau de Peyre

 

.

Coordonnées GPS du Fau-de-Peyre – Longitude : 3.2230   Latitude : 44.7482

Les gîtes du Fau-de-Peyre

 

Le Fau de Peyre, en Lozère, fait partie de la nouvelle commune de PEYRE en AUBRAC depuis le 1er janvier 2017.

Communauté de commune des Hautes Terres de l’Aubrac.

Présentation de la Commune de Fau de Peyre en Lozère

Située au nord-est du département, jouxtant l’Aubrac à l’ouest, et la Margeride à l’est. Les communes limitrophes sont :

 

au nord : Les Bessons

 

au sud : La Chaze de Peyre

 

à l’est : Aumont-Aubrac

 

à l’ouest : La Fage Montivernoux

 

Elle est facilement accessible par l’A75, sorties Aumont-Aubrac ou Saint-Chély-d’Apcher.

(Info trafic et état des routes 24/24 : 0 800 100 200)

 

 

Le Fau de Peyre compte 190 habitants sur ses 26,72 Km2, soit 7 habitants au Km2 répartis dans 17 villages ou hameaux. Compris entre 992 m et 1247 m d’altitude, de nombreux points culminants offrent de merveilleux panoramas sur les monts de la Margeride, le Roc de Peyre au sud-est ou les monts d’Aubrac au sud-ouest.
Pierres sur la MargerideVache Aubrac et son veauL’une des grandes richesses du Fau de Peyre est sans nul doute ses magnifiques paysages et tout son environnement naturel dont les forêts de hêtres et de pins prisées des randonneurs et chercheurs de champignons.

 

La création de gîtes ruraux, gîte d’étape, la présence de chemin de Grande Randonnée et de Petite Randonnée, participent d’ailleurs à son développement touristique.

 

Ces paysages magnifiques sont traversés par la Rimeize, rivière de 1ère catégorie.Saut de Londe



Quelques-uns de ses sites sont à signaler : Gazéniers, Gévaudan, Londe, où la chute d’eau du « Saut de Londe » mérite le détour, Beauregard et son « Pont de Las Fédos » tout récemment restauré, Graniboules, Vareilles et Le Chambon.

 

Eglise du FauEn ce qui concerne le patrimoine architectural, le Fau de Peyre comprend deux églises. Celle du Fau, Saint Martin, datant du XIIe siècle, dont le clocher a été reconstruit en 1797. Comme le voulait la tradition, y sont accolés, la vicairie, aujourd’hui propriété d’un particulier et le presbytère, jolie petite demeure avec jardin privatif où la Commune a créé 4 gîtes. Celle de Beauregard, Saint-Jacques le Majeur, de construction contemporaine (1877), qui a été érigée à l’emplacement d’un ancien château.

 

Les croix de granit aux croisées de chemins composent aussi ce patrimoine. Certaines sont toutes simples alors que d’autres, plus sophistiquées, sont peut-être uniques. Bon nombre d’entre elles demanderaient une restauration partielle, voire complète. Des habitants ont eu la bonne idée d’en réimplanter à des endroits où elles avaient disparu. Cette initiative mérite d’être reconnue.

 

Four de BeauregardQuant aux fours communaux, la plupart n’ont pas pu être conservés. Certains ont été préservés, aux Salhens, par exemple. D’autres sont actuellement en cours de rénovation, à Vareilles et au Chambon. Ceux de Beauregard et des Gouttes, ont été entièrement restaurés.

 

Le bâtiment de la Mairie se situe au Fau de Peyre et a été entièrement rénové en 1999. La Mairie se compose d’un bureau et d’une salle du conseil jouxtant 3 appartements loués à l’année à des particuliers.

 

Le Fau de Peyre c’est aussi et avant tout sa population. Il a fallu entreprendre un travail identitaire afin de fédérer les habitants de cette commune à la fois étendue et variée.

 

Blason du Fau de PeyrePremier acte fondateur symbolisé par la création d’un blason, le projet a été confié à un érudit en héraldique et a été adopté par le Conseil Municipal du 24 août 2010. Ce blason paré du fâou (le hêtre), de la tour et de l’aigle noir des Astorg de Peyre, est supporté par la devise « le moulin est la vie »

 

Outre le blason, il s’est avéré nécessaire, voire indispensable, de choisir un nom pour les habitants : le nom des gens participe à l’identité de leur lieu de vie.

 

Le maire a donc entrepris un travail de recherche historique et étymologique visant à forger cette identité propre et unique à offrir à ses administrés.

 

Trois propositions ont émergé :

 

– Faupeyrens

– Fagusiens

– Peyrefagusiens

 

Le 12 mai 2013, une consultation de la population a élu le dénominatif : FAUPEYRENS

 

Désormais, les habitants du Fau de Peyre ont un nom et leur village possède toutes les caractéristiques d’une commune à part entière. Le Fau de Peyre à fusionné avec l’ensemble des communes de la Terre de Peyre, depuis le 1er janvier 2017 et la commune s’appelle dorénavant, PEYRE-EN-AUBRAC. 

 

 

Vous pouvez venir la découvrir ou redécouvrir sur son site Internet inscrit dans le multisite portail de la Commune de PEYRE-EN-AUBRAC et à venir goûter aux charmes et aux réalités de ce lieu si particulier et authentique.